Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

Bezonvaux, village détruit

Pendant la Première Guerre mondiale, le chemin de fer a été un des poumons logistiques incontournable et décisif à la victoire. A Bezonvaux, une voie ferrée française de 60 cm de large est installée en 1915. Elle a été aménagée depuis Verdun pour permettre la mise en place de pièces d’artillerie lourde jusqu’au bois du Grand Chénas dans lequel a été construit un épi de tir.

Lire la suite...

L'Ossuaire de Douamont et la Nécropole nationale

A l'issue des hostilités, il s'avéra impossible d'attribuer une identité, à des centaines de milliers d'ossements retrouvés de façon éparse dans le secteur de Verdun. A l’initiative de l'évêque de Verdun, Monseigneur Ginisty, des fonds furent récoltés pour l'édification d'un sanctuaire destiné à recueillir ces ossements.

Lire la suite...

Le Cimetière militaire du Faubourg-Pavé

Sur une superficie totale de trente-sept hectares, les dix-huit nécropoles nationales de l’ancien front occidental ont recueilli 57 709 corps de militaires morts pour la France durant les deux guerres mondiales, qui reposent en tombes individuelles et en cinq ossuaires.

Lire la suite...

Le PC du Lieutenant-Colonel Driant

Le 21 février 1916, le lieutenant-colonel Driant ôte son alliance qu'il remet à son secrétaire et lui dit : "Si je suis tué, vous irez la rapporter à Madame Driant". Ce même jour à 7H15, se déchaîne un pilonnage d’artillerie, d'une puissance encore inconnue, par 1200 canons dont une forte proportion de gros calibres.

Lire la suite...

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla