Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

Le Fort de Vaux

Le 4 juin 1916 à 11H30, "Le Vaillant", matricule 787.15, dernier pigeon voyageur du commandant Raynal, porte le message suivant : « Nous tenons toujours, mais nous subissons une attaque par les gaz et les fumées, très dangereuse. Il y a urgence à nous dégager.

Lire la suite...

La Cathédrale de Verdun

Le premier obus tombe à Verdun le 21 février 1916. Dans les semaines qui suivent, elle est endommagée par de nombreux bombardements. Même si la cathédrale Notre-Dame de Verdun est beaucoup moins atteinte que la cathédrale de Reims. Elle voit néanmoins une partie de ses voûtes abattues, ses toitures crevées, ses vitraux pulvérisés par les obus.

Lire la suite...

La Tranchée des Baïonnettes

Le 12 juin 1916, le 137e Régiment d’Infanterie est en ligne sous la ferme de Thiaumont, tenue par les Allemands qui ont des vues plongeantes sur le ravin de la Dame, appelé « Ravin de la Mort », et les bataillons français de première ligne. L'assaut allemand isole les 1er et 3e bataillons. Cependant, un îlot de résistance tient encore 24 heures autour des lieutenants Polimann et Foucher et de leurs hommes… avant de se rendre.

Lire la suite...

L'Ouvrage de Froideterre

Dès le début de l'offensive devant Verdun, en février 1916, Froideterre est une cible privilégiée pour l'artillerie allemande. En quelques semaines, les superstructures sont criblées d'entonnoirs, le parapet de tir est brisé, les défenses accessoires (grilles, réseaux de fils, piquets) sont hachées et les constructions annexes en maçonnerie sont écrasées.

Lire la suite...

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla