Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

Souilly, le PC de Pershing et Pétain

Le 24 février 1916 au soir, le général Pétain, désigné par le général en chef Joffre pour prendre en main la défense de Verdun, installe son quartier général à Souilly. Le lendemain, ses premiers ordres sont marqués par la nécessité de rétablir énergiquement et rapidement une défense française instable, largement bousculée par la supériorité allemande en artillerie et en effectifs.

Pétain se préoccupe également très vite de la logistique en renforçant l'entretien par les territoriaux de la route de Bar-le-Duc, déjà organisée par le service automobile du capitaine Doumenc depuis le 18 février. Enfin, il s'attache à réclamer sans cesse davantage de canons et de munitions pour combler son infériorité, ainsi que de nouvelles troupes. La rapidité d'usure des unités le pousse à mettre en place la noria, rotation permanente des divisions engagées à Verdun qui devient alors le champ de bataille de toute l'armée française. 65 divisions sur 95 y passeront.

Le musée de la Voie Sacrée de Souilly expose des documents photographiques. Il reconstitue l'état-major ayant accueilli les généraux Pétain, Nivelle, Guillaumat, Hirschauer et Pershing, pendant et après la bataille de Verdun. Devant le perron de la mairie se trouve une plaque de marbre indiquant que le général Pétain, alors Général Commandant la IIe Armée, a établi ici son Quartier Général pendant la nuit du 25 au 26 Février 1916, et pris la direction de la Bataille de Verdun. Une plaque de bronze écrite en anglais et en français indique que le quartier général de la 1re armée américaine occupa ce bâtiment du 21 septembre 1918 à la fin des hostilités et de là, dirigea l'offensive de Meuse-Argonne, l’une des grandes opérations de la Guerre Mondiale. Elle a été offerte par les Etats-Unis d'Amérique.

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla