Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

La Vaux-Marie

En septembre 1914, durant les combats de la première bataille de la Marne, les Allemands arrivent par le nord-ouest de Verdun en ayant pour objectif de prendre cette place forte en tenaille par le sud. Ils s’approchent dangereusement de Bar le Duc.

Dans la nuit du 9 au 10 septembre ils lancent une violente offensive sur le plateau de la Vaux-Marie, en même temps qu’ils font sonner le clairon du cessez-le-feu français pour semer le trouble dans les premières lignes françaises. Malgré cette ruse et bien que les Allemands soient cinq à six fois supérieurs en nombre, ils se brisent sur la résistance acharnée des chasseurs français. Au moment où les soldats allemands arrivent sur la deuxième ligne, des combats au corps à corps d’une violence inouïe s’engagent. La position, violemment bombardée, résiste jusqu'au 10, puis doit être abandonnée en même temps que Rembercourt. Elle sera reprise le 12. Malgré de très lourdes pertes, Bar le Duc est sauvé. La première bataille de la Marne est terminée.

Erigée à l'emplacement des combats des 9 et 10 septembre 1914, la stèle a été construite en septembre 1950  par le commandant Pol Jolibois à l'aide de pierres ramassées sur le champ de bataille et inauguré par la Sidi Brahim de Bar-le-Duc, association d’anciens combattants des bataillons de chasseurs.
Dans les années 2000, le monument est intégré dans une esplanade et encadré de deux croix. Une plaque de marbre blanc, rappelle l’engagement des unités françaises et allemandes à cet endroit. Les combats de la ferme de la Vaux-Marie comptent parmi les plus acharnés de toute la bataille de la Marne.

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla