Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

Les lieux de mémoire consacrés à Raymond Poincaré

Président du Conseil en 1912-1913, le Meusien Raymond Poincaré s'inquiète de la puissance militaire allemande. Il renforce alors l'armée et consolide la Triple Entente. Elu président de la République en 1913, il est l'homme de l'Union sacrée de 1914.

En 1917, il place Georges Clémenceau à la tête du gouvernement afin de soutenir l'effort de guerre jusqu'à la victoire finale.

Située sur un promontoire au-dessus de la vallée de la Meuse, la maison du Clos Poincaré à Sampigny est une cible privilégiée pour les obus allemands qui la ravagent. Elle est mise hors de portée de canon lors du dégagement du saillant de Saint-Mihiel par les Américains en 1918.Le clos abrite aujourd'hui la Conservation Départementale des Musées de la Meuse et un musée consacré à Raymond Poincaré. Objets personnels, photographies, tableaux, caricatures, manuscrits, documents diplomatiques y sont exposé. Le jardin, particulièrement éclectique, concentre plusieurs mouvements et types d’architectures. Par sa conception, il peut être considéré comme un jardin à l’italienne par sa petite taille, sa situation près de la maison, son ordonnancement précis et son ornementation.

Le président Poincaré, décédé en 1934, repose à Nubécourt auprès de son épouse dans le petit cimetière « des Pervenches » près de l'église du village.

A Bar-le-Duc, une statue de bronze le représente en costume officiel de président de la République. Elle a été inaugurée le 23 juillet 1950 par le président de la République Vincent Auriol.

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla