Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

La Tour de Montfaucon

En 1915, au sommet de l'ancien village, les Allemands construisent un observatoire à l'intérieur des vestiges béants de l'ancienne collégiale Saint-Germain en utilisant les pierres mêmes de l'édifice. Un périscope de neuf mètres de haut est installé donnant des vues sur Vauquois, l’Argonne et Verdun. L'offensive Meuse-Argonne fut la dernière attaque de la Première Guerre Mondiale. Ce fut également la plus grande opération et victoire de l’American Expeditionary Force dans cette guerre. L'offensive se déroula dans le secteur de Verdun, immédiatement au nord et nord-ouest de la ville, entre le 26 septembre et le 11 novembre 1918. Cette opération poussa l'armée allemande à la défaite finale et à la signature de l'armistice du 11 novembre qui mit fin aux hostilités.

Oeuvre de l'architecte américain, John Russel Pope, la tour de Montfaucon-d'Argonne est une immense tour en granit de 56 mètres de haut construite à partir de 1933. En forme de colonne dorique monumentale, elle est surmontée d'une statue de « génie libérateur » de 7 mètres de haut. On accède par un escalier de 234 marches aménagé à l'intérieur de la colonne, à une plate-forme qui offre un panorama unique sur la région. Au pied, dans le hall d'entrée, une carte ciselée dans le marbre et un texte présentent l'opération Meuse-Argonne. De part et d'autre de l'entrée au sommet d'un escalier monumental, les noms des divisions américaines qui ont libéré l'Argonne. Du côté nord, à quelques dizaines de mètres derrière la colonne se trouve les vestiges de l’ancienne collégiale Saint-Germain du XIIe siècle. Ces ruines constituent, en fait, tout ce qui reste de l'ancien village de Montfaucon-d'Argonne détruit pendant la Grande Guerre.

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla