Atelier Canopé 55 - Verdun
Pôle Histoire & Culture européenne

La Première guerre mondiale à l'école

La Première guerre mondiale est étudiée en CM2, 3e et 1ère, les questions sont plus ou moins approfondies. Cependant, la question de la bataille de Verdun, des phases de la guerre, des différents types de guerre et la question de la paix de Versailles sont toujours étudiées par les élèves et évoquées par les enseignants du primaire et du secondaire.

Cycle 3

L’enseignement de la Première Guerre mondiale à l’école

La Première guerre mondiale à l’école est étudiée en Cycle 3, c’est-à-dire en classe de CM1 et CM2. L’enseignement de l’Histoire est balisé par les programmes de 2008. L’étude permet aux élèves d’identifier et de caractériser simplement les grandes périodes qui seront étudiées au collège. Elle s’effectue dans l’ordre chronologique par l’usage du récit et l’observation de quelques documents patrimoniaux. Il ne s’agit donc, en aucune façon, de traiter dans tous leurs aspects les thèmes du programme mais seulement de s’assurer que les élèves connaîtront les personnages ou événements représentatifs de chacune de ces périodes. Les événements et les personnages constituent une liste de repères indispensables que le maître pourra compléter en fonction de ses choix pédagogiques. Jalons de l’histoire nationale, ils forment la base d’une culture commune. Ces repères s’articuleront avec ceux de l’histoire des arts.

Thème : Le XXème siècle et notre époque

La violence du XXème siècle :

1.    les deux conflits mondiaux ;
2.    l’extermination des Juifs et des Tziganes par les nazis : un crime contre l’humanité.

La révolution scientifique et technologique, la société de consommation.

La Vème République.

La construction européenne.

Repères chronologiques et historiques

1916 : bataille de Verdun ; Clemenceau ; 11 novembre 1918 : armistice de la Grande Guerre

Eléments de connaissances et de compétences sur le XXe siècle et notre époque

Cours moyen deuxième année

  • La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux
  • Pouvoir expliquer pourquoi le premier conflit mondial a été appelé la Grande Guerre.
  • Connaître Clémenceau.
  • A partir de documents de nature diverse et en particulier d’œuvres d’art, identifier en quoi cette guerre ne ressemble pas aux précédentes.
  • Savoir que la paix signée à Versailles est négociée difficilement et rapidement menacée en Europe par des dictatures.

Troisième

La Première guerre mondiale en 3e.

En classe de 3e, les élèves ont entre 14 et 16 ans et passent un examen en fin d’année, le Brevet des Collèges, qui évalue leur scolarité au collège. L’objectif du ministère de l’Education nationale est de valider une base commune de connaissances et de compétences pour les élèves de niveau 3e. La raison est simple, la scolarité n’est plus obligatoire après 16 ans. L’Etat souhaite fournir un bagage culturel, historique, géographique, civique, minimum pour les futurs citoyens français qui achèvent leur scolarité en 3e.
La Première guerre mondiale en 3e, le cadre du programme de l’Education nationale.

Cet épisode historique est traité rapidement dans les nouveaux programmes de 3e instaurés cette année. En effet, la Grande Guerre fait partie d’un bloc intitulé « Guerres mondiales et régimes totalitaires » qui contient trois thèmes obligatoires :

  • La Première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918),
  • Les régimes totalitaires (Allemagne nazie, URSS de Staline) dans les années 30,
  • La Seconde guerre mondiale : une guerre d’anéantissement (1939-1945).

Cet ensemble doit être traité par les professeurs d’Histoire-Géographie en 12 heures, évaluations comprises (entre 30 minutes et une heure par évaluation). Ce qui laisse aux professeurs, trois heures pour traiter chacun des trois thèmes de ce bloc. Leur temps est donc compté.

Le thème « Première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) » vise à faire acquérir aux élèves de 3e des connaissances et des capacités définies par les programmes. De même, la démarche éducative de l’enseignant est encadrée avec des études de cas ou de faits historiques, mais les professeurs peuvent concevoir leur propre étude de cas, tant que l’élève comprend et retient les notions clés du programme. Le programme de l’Education nationale présente ce thème de la manière suivante (les éléments en gras sont des notions clés) :

Thème 1 – La Première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)

CONNAISSANCES

La Première guerre mondiale bouleverse les Etats et les sociétés :
Elle est caractérisée par une violence de masse,
Avec la révolution russe, elle engendre une vague de révolutions en Europe,
Elle se conclut par des traités qui dessinent une nouvelle carte de l’Europe source de tensions.    

DEMARCHES

Après la présentation succincte des trois grandes phases de la guerre, on étudie deux exemples de la violence de masse :
La guerre des tranchées (Verdun)
Le génocide des Arméniens.
L’étude s’appuie sur la présentation de personnages et d’évènements significatifs.
L’étude de la nouvelle carte de l’Europe met en évidence quelques points de tensions particulièrement importants.

CAPACITES

Connaître et utiliser les repères suivants
La Première guerre mondiale : 1914-1918, la bataille de Verdun : 1916 ; l’armistice : 11 novembre 1918,
La révolution russe : 1917,
La carte de l’Europe au lendemain des traités,
Décrire et expliquer la guerre des tranchées et le génocide des Arméniens comme des manifestations de la violence de masse.

Il est évident que l’enseignant doit faire des coupes sombres dans les séquences pédagogiques au sujet de la Première guerre mondiale. Il applique un programme et même s’il considère que certains éléments, capacités ou connaissances, sont secondaires, il est obligé de s’y astreindre.


La Première guerre mondiale dans le socle commun de connaissances et compétences et en Histoire des Arts.

En parallèle, à la préparation du Brevet des Collèges, les enseignants d’Histoire-Géographie de 3e doivent valider un socle commun recensent les connaissances et compétences minimales que doit posséder un élève à la fin du collège. De plus, avec d’autres collègues (Lettres, Langues vivantes, Arts plastiques, Musique, le plus souvent), le professeur d’Histoire-Géographie doivent présenter des œuvres ou des produits culturels répondant au thème suivant : « Les arts, témoins de l’histoire du monde contemporain ». L’élève est évalué en fin d’année lors de la présentation à l’oral d’une œuvre étudié précédemment.

La Première guerre mondiale et le socle commun.

Les compétences et les connaissances qui peuvent être validées par le professeur lors du chapitre sur la Première guerre mondiale sont les suivantes (celles-ci peuvent relever de la culture humaniste comme des capacités linguistiques) :

  • Situer dans le temps : la Première guerre mondiale : 1914-1918, la bataille de Verdun : 1916, la révolution Russe : 1917, l’armistice : 11 novembre 1918,
  • Situer dans l’espace et dans le temps : la carte de l’Europe au lendemain des traités,
  • Rédiger, développer oralement un propos : décrire et expliquer la guerre des tranchées, le génocide des Arméniens,
  • Lire et employer différents langages : mettre en relation un texte et une photographie, mettre en relation une carte et un dessin de presse,
  • Dégager l’essentiel d’un texte lu : sélectionner et analyser des informations dans un texte,

Le professeur n’est pas obligé de valider toutes ces compétences et connaissances lors de ce chapitre mais il y est fortement invité. De plus, certains éléments de la capacité « situer dans le temps » sont évalués lors du Brevet sous forme de questions sur des repères chronologiques.

La Première guerre mondiale et l’Histoire des Arts.

Les enseignants ont une grande autonomie concernant cette épreuve et cet enseignement puisque le programme n’est pas contraignant, mais propose des recommandations. Les œuvres recommandées sont les suivantes (il s’agit d’en étudier un extrait pour les œuvres littéraires, soit au maximum 20 lignes) :

  • Œuvres littéraires : Maurice Genevoix, Henri Barbusse, Erich Maria Remarque …
  • Œuvres picturales : Otto Dix …
  • Œuvres cinématographiques : Octobre d’Eisenstein, …
  • Œuvres mémorielles : les monuments aux morts, …

Cette liste n’est ni exhaustive, ni limitative. Cependant, pour chaque œuvre, l’enseignant doit évaluer les capacités suivantes :

  • Identifier la nature de l’œuvre,
  • Situer l’œuvre dans le temps et dans son contexte et en expliquer l’intérêt historique,
  • Décrire l’œuvre et en expliquer le sens.
  • Distinguer les dimensions artistiques et historiques de l’œuvre.

Première

Les programmes, en Lycée, laissent une grande part d’autonomie aux professeurs car ils ne sont pas autant cadrés que ceux de collège. Le chapitre est intégré dans le thème « Guerres mondiales et espoirs de paix ».

La Première guerre mondiale dans le programme de 1ère.

La démarche est la suivante, il s’agit d’étudier la manière dont le conflit mondial témoigne de l’entrée dans l’ère de la guerre totale, aboutissant à la prise de conscience progressive de la nécessité d’une régulation mondiale pour préserver la paix.

De plus, la guerre est abordée en privilégiant la place des hommes, et en s’interrogeant, à partir du sort réservé aux combattants et aux populations, et sur les transformations de la nature de la guerre. Au-delà, des évènements militaires et des bouleversements politiques, l’objectif est de montrer comment l’expérience de la « violence de guerre » porte en elle les germes de la transformation des sociétés et des rapports qu’elles entretiennent avec l’Etat.

La thématique est nommée « La Première guerre mondiale : l’expérience combattante dans une guerre mondiale ». Le regard est porté sur l’expérience combattante, significative d’un changement de degré et de nature dans la violence, qui doit permettre de mener une approche du concept de guerre totale. Sans s’attarder sur le détail des évènements, le programme invite à s’appuyer sur quelques cas significatifs (une bataille, un personnage, une année particulière …) pour faire percevoir le basculement dans la guerre totale et les effets des violences de la guerre sur les sociétés, même s’il ne faut pas oublier la naissance des grands mouvements pacifistes et des tentatives de la SDN.

La Première guerre mondiale en Histoire des Arts.

Le choix des œuvres susceptibles d’être étudiées dans le cadre de l’histoire des arts est très ouvert, le programme propose pêle-mêle :

  • Un tableau ou un dessin d’Otto Dix,
  • Un roman (les Croix de Bois, A l’Ouest, rien de nouveau, le Feu …),
  • Une œuvre cinématographique (les Croix de Bois, Les Sentiers de la Gloire …),
  • Une chanson (La chanson de Craonne),
  • Une bande dessinée (La guerre des tranchées, Tardi).

Ressources pour l'enseignement de la Première guerre mondiale en 3e.

Ressources pour l'enseignement de la Première guerre mondiale en Première

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla