Atelier Canopé de la Meuse
Pôle Histoire et Culture européenne

La Première guerre mondiale en Lorraine

La Lorraine connaît une situation particulière lors de la Première guerre mondiale. A la fois Lorraine française et Lothringen allemande (Moselle), la région est l'un des épicentres du conflit. Entre 1914 et 1918, les Lorrains servent sous des drapeaux différents, celui du IIe Reich pour les Mosellans, celui de la IIIe République pour les Meusiens, les Meurthe-et-Mosellans et les Vosgiens. Ces combats fraticides laissent la Lorraine meurtrie, aux villages et poilus "Morts pour la France", aux Mosellans "Malgré-nous" et aux paysages dévastés.

La Lorraine est l'un des théâtres principaux du front Ouest. Bien que la Somme ou la Marne ont été le lieux d'affrontement des armées de la Triple Alliance et de la Triple Entente, la Lorraine a connu sur son sol les batailles les plus meurtrières de la Première guerre mondiale :

  • La Bataille des Frontières, la défaite stratégique française, le symbole de l'incompétence de Joffre et d'une partie de l'état-major, la bataille oubliée. Le Massacre du 22 août 1914, ou jamais plus dans l'Histoire de France, il n'y aura autant de soldats morts au champ d'honneur (22 000 morts). Un bilan effroyable pour une quinzaine de jours de combats (près de 200 000 morts et disparus). La Lorraine voit sur son sol se dérouler les batailles, du Grand Couronné, du Col de la Chipotte, de Morhange, de Sarrebourg, du Donon, de la Trouée de Charmes, de la Haute Meurthe, les lignes de front du nord-meusien jusqu'à Mons et Charleroi.
  • La 1ère Bataille de Verdun, qui se déroule de février à décembre 1916 avec un bilan humain terrifiant : 714 231 morts, disparus ou blessés. La volonté d'Erich Von Falkenhayn de saigner à blanc l'armée française se transforme en symbole de l'inhumanité du conflit. Verdun, du côté français comme du côté allemand demeure dans les mémoires comme l'illustration de la guerre totale.
  • La 2ème Bataille de Verdun (août-septembre 1917) avec les combats sur le Mort-Homme.
  • Les offensives de Meuse-Argonne et du Saillant de Saint-Mihiel (1918).

 

Haut de page
Powered by jms multisite for joomla